X comme XVIIIème arrondissement de Paris

Bienvenue dans le 18ème arrondissement de Paris. Je vous emmène précisément à Montmartre, où ont vécu mes grand-parents et leurs deux enfants dans les années 1950.

paris-522347_1920
La rue Lepic, l’une des rues les plus renommées de Montmartre

S’il y a bien un endroit qui fait rêver à Paris, c’est bien Montmartre, ce petit quartier préservé qui nous évoque le vieux Paris, Amélie Poulain, les peintres… Aujourd’hui, si Montmartre est devenu un quartier très touristique, cette description est plutôt vraie dans les années 50, alors que la cité Montmartre-aux-artistes a été crée il y a peu, accueillant peintres, musiciens, sculpteurs… Quelques artistes commencent également à s’installer au niveau de la place du Tertre.

Place du Tertre
La place du Tertre fourmille de peintres aujourd’hui

Bref, Montmartre est un quartier vivant et populaire. On y trouve également un monument que l’on ne présente plus : le Sacré-Cœur, majestueux, dominant la Butte Montmartre.

C’est au niveau de cette butte, dans un petit appartement modeste, que vivent Félicien et Jeanne Le Mée, mes grands-parents, ainsi que leurs deux fils, Alain et Michel.

Félicien Le Mée est né à Ploubazlanec (Côtes-d’Armor) le 29 juin 1918. Il était sous-marinier avant de venir sur la capitale, où il travaille comme policier. Jeanne, ma grand-mère, de son nom de naissance Jeanne Le Vey, est née en 1924 à Paimpol, non loin de Ploubaz’.

En 1956, Jeanne est enceinte. Alors qu’elle va accoucher dans quelques jours, premier réflexe : prendre le train pour Paimpol, pour que son fils Alain naisse dans sa ville si chère à son cœur. C’est comme cela que mon père est né en Bretagne, et non pas à Paris.

Il en fallait de la volonté pour aller à Montparnasse, prendre le train jusqu’à Guingamp, puis enfin la micheline jusqu’à Paimpol !

Micheline
Une micheline

La petite famille est repartie vivre à Paimpol lorsque Félicien a pris sa retraite, dans les années 1970. Il a certainement profité de cette retraite pour naviguer sur son bateau, amarré dans le petit port de Loguivy-de-la-Mer. Je ne l’ai pas connu, puisqu’il est décédé en 1985, à Paimpol.

Félicien Le Mée
Portrait de Félicien Le Mée avec son sous-marin

Le portrait de mon grand-père est flou, mais il est précieux; en effet, c’est la première photo que je vois de lui ! Je l’ai découverte il y a à peine un mois… Comme vous le voyez, il est avec son sous-marin sur la photo; à l’époque, les portraits des marins étaient de véritables cartes postales !

Et voici Jeanne, ma grand-mère :

Grand-mère
Moi et ma grand-mère lors de mon baptême à Loguivy-de-la-Mer, novembre 1996

 

Sources : moi-même, ma famille, Wikipédia

Publicités

3 réflexions sur “X comme XVIIIème arrondissement de Paris

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s