T comme Tonkin

Vous avez peut-être déjà entendu parler du « Tonkin ». C’était le terme utilisé pour désigner la partie nord-est du Vietnam, du temps de l’Indochine française. Si je me penche dessus aujourd’hui, c’est parce que l’un de mes ancêtres y est décédé… Mais pourquoi était-il là-bas?

carte Indochine
Carte de l’Indochine française

Noël Jean François Marie Le Mée (le frère de mon arrière-grand-père Félicien, dont je vous ai souvent parlé), inscrit maritime à Paimpol, part pour l’Indochine à bord du cuirassé Le Redoutable, en 1900. Il a 19 ans. Sur le navire, il est matelot de 3ème classe et gabier auxiliaire.

Le Redoutable
Le Redoutable

Un gabier, c’était un matelot affecté à la gabie (ou la hune), c’est-à-dire à l’entretien et la manœuvre du mât, des voiles…

Gabiers

Si Le Redoutable vient en Indochine, c’est parce qu’une révolte a éclatée en Chine, opposant Chinois et colons.

Cette révolte, appelée « révolte des Boxers », est dirigée par une société secrète chinoise, qui luttait originellement contre les réformes, la dynastie Qing alors en place, et les colons. En janvier 1900, cette révolte se concentre sur les étrangers, et de nombreux meurtres sont commis, d’un côté comme de l’autre.

Cette guerre se soldera par la défaite de la Chine, et la signature du « Protocole de paix Boxer » le 7 septembre 1901. Ce traité met fin à la révolte, et sanctionne et humilie alors durement la Chine, l’obligeant à se soumettre à l’Occident; c’est pourquoi les Chinois l’ont plutôt appelé « Traité à la saveur puante » (Traité de Xinchou).

Le Redoutable est présent lors de la signature de ce traité à Pékin, conclu entre l’Empire chinois, la dynastie Qing et l’Alliance des huit nations (Autriche-Hongrie, France, Allemagne, Royaume-Uni, Italie, Japon, Russie et États-Unis).

Protocole
Page des signatures du Protocole en 1901

La capitale du Tonkin, Hanoï, devient la capitale indochinoise en 1902, remplaçant Saïgon (devenue Hô-Chi-Minh-Ville). Le Tonkin, qui est alors sous protectorat français, regorge de richesses : riz, thé, soie, or, argent, charbon…

Noël ne reviendra pas de ce voyage, puisqu’il décédera en baie d’Along cette année-là, le 5 janvier 1902, à l’âge de vingt-et-un ans… Autrement dit, mon âge.

Il faudra attendre 1954, après la terrible Guerre d’Indochine qui fera plus de 500 000 victimes, pour que la Fédération Indochinoise soit dissoute.

Sources : Geneanet, AD22, Wikipédia, marietjj.com/jean-marie-morvan.php, forummarine.forumactif.com/t234-le-redoutable

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s