I comme I love New York

I love New York… On peut se demander ce qui se cache derrière ce titre vendeur et mystérieux… La Bretonne que je suis aurait-elle des origines américaines?

Eh bien… non. Par contre, mon arrière-grand-père Louis Marie Le Vey, lui, est passé dans la métropole.

Cette découverte est inattendue, d’autant plus que j’ai du commencé mes recherches à partir de… rien. Nada. Capout. Juste un nom, en fait.

Fifth Avenue at 42nd Street - New York, 1926
Cinquième avenue, 42e rue, Manhattan-New York, 1926

Après avoir découvert que Louis était marin et mécanicien bateau, j’ai appris qu’il avait embarqué à bord d’un croiseur cuirassé (bateau de guerre), le Jules Ferry, en tant que matelot canonnier, en 1903.

Puis, en faisant mes recherches, j’ai découvert la présence d’un « Louis Le Vey » à New York, sur une liste de passagers. Troublant, car en plus du prénom qui est le bon, le nom « Le Vey » n’est pas des plus courants… et là… la date de naissance correspond ! C’est bien lui !

Je découvre alors qu’il était présent à bord du paquebot « Chicago », qui effectuait la traversée Le Havre-New York. Le SS Chigaco, un navire de la Compagnie générale transatlantique, a été construit en 1908 par les Chantiers de l’Atlantique, à Saint-Nazaire. Il s’agissait donc d’une simple escale.

Louis Le Vey est débarque sur le sol américain le 17 juin 1926. Il a alors 40 ans.

Chicago

Les navires débarquaient au niveau d’Ellis Island, où se trouve la célèbre Statue de la Liberté. C’est aussi par là que transitaient les immigrés arrivés en nombre aux États-Unis; mais en 1926, des quotas ont déjà été mis en place pour réduire l’immigration.

N’importe quel individu qui foulait le sol américain, que ce soit pour un jour ou cinq ans, était consigné dans les registres d’Ellis Island; alors si vous aussi vous cherchez un ancêtre qui a posé les pieds aux States, vous pouvez les consulter ici.

Le grand bâtiment principal, que vous voyez ci-dessus, est devenu aujourd’hui le musée national de l’histoire l’immigration des Etats-Unis. Normal lorsqu’on connaît son histoire !

Sources : Wikipédia, The Statue of Liberty – Ellis Island Foundation, tpe-new-york.e-monsite.com, Vintag.es

Publicités

Une réflexion au sujet de « I comme I love New York »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s