H comme Le Havre, une lettre de Normandie

M. Félicien Le Mée et Mlle Marie Le Floch

10 rue de la Gaffe, Le Havre

11 février 1914

Mes chers parents, ma chère sœur,

Je vous écris cette lettre alors que je viens de rentrer au Havre, après quelques mois d’absence. J’espère que tout va bien pour vous à Plouézec. Ici, nous allons bien, nous habitons un petit appartement modeste mais confortable rue de la Gaffe, situé non loin du port, que vous pouvez apercevoir sur la carte que je vous ai envoyé. Cela me permet de rentrer facilement après les campagnes. La ville fourmille d’activités, les nombreux importateurs de marchandises croisent les visiteurs fortunés qui se rendent au casino et à la plage. Notre rue donne sur deux bassins du port, ainsi que sur le musée. Voici une photo du quartier où nous habitons; notre rue se trouve au fond.

rue de la Gaffe

Avec Marie, nous avons une nouvelle importante à vous annoncer : nous avons prévu de nous marier le mois prochain, le 18 mars. Nous espérons que vous pourrez venir; pour cela, vous pouvez prendre le train aux gares de Paimpol ou Plouha.

Dans l’attente de vos nouvelles, nous vous embrassons tous bien fort. Ken ur wech all* !

signature le floch le mée


* A bientôt, à la prochaine

Sources : Wikipédia, AD Seine-Maritime, pss-archi.eu

Lettre écrite et romancée par Justine Le Mée

Publicités

Une réflexion sur “H comme Le Havre, une lettre de Normandie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s