#ChallengeAZ : Z comme… Zo

Zo… Vu comme ça, on voit pas trop où je veux en venir; ça mérite donc explication.
Zo signifie le verbe « être » en breton. Je vais donc clore notre ChallengeAZ avec un petit topo sur la langue bretonne !
Panneau bilingue Français/Breton

Petite histoire du breton

 

Pour une petite explication sur le breton, je vous laisse regarder cette vidéo que je trouve géniale et très ludique, et qui provient de la chaîne Youtube BCDsevenaduriou.
Tout est dit !

Quelques notions de Breton

Un tout nouveau système à intégrer

En breton, l’ordre des éléments dans une phrase n’est pas seulement grammatical mais aussi sémantique : l’élément le plus important d’une phrase est toujours en tête, quelle que soit sa fonction. Cela permet de mettre l’élément que l’on souhaite en valeur.
Observez par ailleurs comment le fameux verbe Zo change de forme en fonction de la structure de la phrase (la première est la plus courante) :- Glas eo ar mor. → Bleue est la mer.
J’insiste sur l’élément « bleue »Ar mor zo glas. → La mer est bleue.
J’insiste sur l’élément « mer »

Plage de Roc’h Hir à Loguivy-de-la-Mer (22)

Cette souplesse dans la structure donne à la phrase bretonne une expressivité difficile à transposer en français.

 

 

Le pluriel

 

La terminaison pour le pluriel la plus courante est en « où » / « ioù », que l’on rajoute simplement à la fin de notre mot :

 

Ainsi, vous ne direz pas « des fest-noz », mais des « festoù-noz » ! 
Idem pour un bagad, qui devient au pluriel des « bagadoù ».

 

Pour les êtres animés, le pluriel est souvent en « ed »

 

On trouve aussi des pluriels irréguliers (bien sûr, sinon ça serait pas drôle !)

 

 

Et comme si c’était pas assez galère comme ça…

Comme toutes les langues celtiques modernes, le breton connaît le fameux phénomène de la mutation, c’est-à-dire la modification de la première lettre du mot selon le contexte. C’est un des éléments les plus complexes de cette langue. Quelques exemples :
tad (père) → ma zad (mon père)

karr (voiture) → ar cʼharr (la voiture)

kozh (vieux) → Mamm-gozh (Grand-mère)

Comment qu’ça s’dit??

En tant que Français, je trouve que la prononciation du Breton reste relativement simple (la misère pour rouler les « r » en espagnol, vous connaissez aussi?), sauf pour certaines sonorités qui n’existent pas en français telles que :

–  : Il se prononce comme dans le français « nouvel an », la voyelle est nasalisée.
C’H : correspond à la jota espagnole ou au CH allemand
EUÑ : se prononce à peu près comme dans « brun »
ILH : se prononce « ille » comme dans « baille »
 : se prononce comme un i lorsqu’on est enrhumé
: se prononce comme le français « on »

Bref, je crois que l’inventeur du Breton avait un bon rhume ce jour-là…

Je vous laisse à nouveau avec notre ami Gwenaël pour un petit cours de prononciation ! (En vrai je sais pas comment il s’appelle mais bon, ça va, c’est crédible)

Faire vivre le Breton en 2016

Si vous avez lu mon article Wales, vous savez que le Breton est parlé par environ 170 000 personnes et que de nombreux moyens sont mis en oeuvre pour continuer à faire vivre et développer la langue bretonne.

On peut noter l’Office public de la langue bretonne, qui s’occupe de promouvoir des cours de breton pour adultes. 6700 personnes ont déjà suivi ces cours.
Pour les plus jeunes, cela passe par l’éducation avec les écoles bilingues Diwan, qui scolarisent près de 3500 élèves dans leurs 41 écoles, et qui s’apprêtent à accueillir 6% d’élèves supplémentaires l’année prochaine !

Cette transmission passe aussi par les médias avec par exemple la création de Radio Breizh, un site qui permet d’écouter quatre radios régionales qui diffusent de nombreux podcasts et émissions en breton. L’idéal pour travailler sa compréhension orale !
La Bretagne a également ses propres chaînes télévisées, telles que TVR (TV Rennes) et Tébéo (chaîne 366 de la TNT, j’y jette un œil de temps en temps !). France 3 Bretagne diffuse également certains programmes en Breton comme les informations, et ce depuis 1971.

L’autre jour, justement, alors que j’étais sur Tébéo, j’ai eu la surprise de tomber sur une série en breton, sous-titré français, qui s’appelle « Breizh Kiss ». ça m’a bien fait rire, alors je vous met une vidéo juste en dessous !

 

 

 
Et voilà, sur ce, c’est déjà la fin de ce ChallengeAZ 2016… Alors à bientôt pour de nouvelles aventures, Kenavo !

4 réflexions au sujet de « #ChallengeAZ : Z comme… Zo »

  1. Bonsoir, premier blog de mes lectures. Hasard ou pas, je commence par le même thème que moi, la BRETAGNE ! Deux approches différentes ! Quelques lettres sur le même sujet ! J'ai découvert quelques personnages particuliers comme la « sérial killeuse », ou la cigarettière… Articles bien agréables à lire ! A bientôt pour de nouveaux articles ! Véronique (mesgenealogies.blogspot.fr)

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s