#ChallengeAZ : P comme…Prénom « Efflam »

Le prénom « Efflam » est un prétexte pour vous parler des aventures merveilleuses du saint breton semi-légendaire, Saint-Efflam. 
 
« Flam » veut dire « rayonnant » en breton.
Ceux qui ont lu ma lettre « N », savent que c’était le prénom d’un de mes ancêtre né en 1792, à Plestin les grèves, dans le Trégor. Et pour cause, le saint breton Efflam est le patron de sa ville de naissance.


La légende :

Tout part d’une querelle entre deux rois : Le roi d’Irlande et le roi des Saxons. Au bout de plusieurs années d’une guerre meurtrière, ces deux là décident de faire la paix, en unissant leurs enfants respectifs, Efflam et Hénora. Trop jeunes pour se marier, ils sont fiancés comme gage d’alliance. Plus tard, en âge de convoler, Hénora, la fille du roi des saxons est envoyée en Irlande afin de convoler avec Efflam;
hélas, il y a un os ! entre temps, Efflam a trouvé la foi auprès d’hermites chrétiens et a fait voeu de chasteté. Le mariage est quand même célébré, vu que c’est le gage de paix des deux nations. Le soir du mariage, Efflam fait part de son voeu à Hénora, voulant qu’ils vivent ensemble mais en ami. Peut-être prend-elle mal cette révélation ? toujours est-il qu’Efflam profite de la première nuit de sa jeune femme pour s’enfuir en bateau, direction l’Armorique; c’est sur cette terre que beaucoup de ses compatriotes irlandais s’étaient donnés à la sainteté.
En débarquant sur les grèves de Plestin en 470, Efflam a vent d’un dragon qui sème la terreur dans le pays; il cherche le dragon, le poursuit à grands coups de signes de croix, jusqu’en haut d’une falaise, d’où le dragon tombe dans la mer en poussant un cri infernal; et pour cause, c’était le diable en personne ! Brrrrr ! certains rapportent qu’il reçut l’aide du roi Arthur dans cette tâche.
Il plante ensuite une croix sur la grève pour avertir les promeneurs de la rapidité de la progression de la marée; selon que l’on voie le haut de la croix ou pas on peut savoir où en est la marée et ne pas se faire surprendre.
Hénora, toujours en Irlande a une vision de son époux en bretagne et part le rejoindre dans son hermitage; elle consent à vivre à l’autre bout de la grève de Saint-Michel, priant en même temps qu’Efflam, à une lieue l’un de l’autre. Une fois par semaine elle va voir son époux pour l’écouter à travers la porte de la cellule de son hermitage (qu’il a fait bâtir). Le reste du temps, pour se transmettre des messages, ils utilisent un goëland noir.
Ils vivent plusieurs années de cette façon jusqu’à ce que le fameux goëland apporte la nouvelle de l’agonie d’Hénora. Touché, Efflam accourt au chevet de la malheureuse, couchée sur un lit d’herbes marines; elle espérait et attendait sa venue pour pouvoir partir en paix. Efflam, quand à lui mourut en 512.
Le tombeau de saint Efflam se trouve actuellement dans l’église de Plestin.
 
 
 
Sur le chemin des pélerins du Tro Breizh (pèlerinage en l’honneur des Sept Saints Fondateurs de la Bretagne), le dimanche de la Trinité, une procession descendait autrefois du bourg vers la Chapelle pour le pardon de Saint-Efflam, patron le plus populaire de la paroisse et vénéré dans toute la Bretagne. 
On prie ce saint pour obtenir la guérison des brûlures, des tumeurs inflammatoires, des phlegmons, panaris et furoncles, des membres luxés. Il est fêté le 6 novembre.
 
 
Voilà l’histoire d’Efflam et Hénora, les 2 jeunes époux séparés par un voeu. Une histoire touchante et poétique dont la Bretagne a le secret…
 

Sources :

Photo de la sculpture : Kergourlay — Travail personnel

France. Ministère de l’instruction publique. Archives des missions scientifiques et littéraires. 1887.
Wikipedia
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s