#ChallengeAZ : O comme… On fait une petite pause

yecʼhed mat !
Ah ! après 16 jours de Challenge on l’a bien mérité notre petite pause bière…bretonne bien sûr !
 
…ceci n’est qu’un petit aperçu des bières produites dans les brasseries artisanales bretonnes et qui montre la vitalité de l’activité brassicole en Bretagne.
 
La tradition brassicole bretonne ne date pas d’aujourd’hui : les premières brasseries bretonnes sont apparues au début du XVIIème siècle; elles ont été créées par des Irlandais, des lorrains, des Belges et des Allemands…enfin de toutes les nations buveuses de bière dirons-nous ! 
Elles se sont développées tout le long du XIXème siècle. Mais au XXème siècle, l’émergence de la nouvelle technique des bières à basse fermentation nécessite de gros investissements et favorise la concentration industrielle. La plupart des brasseries ne peuvent pas suivre et mettent le clef sous la porte. 
 
Pour vous montrer à quel point les brasseries se tiraient la bourre, j’ai retrouvé cet article dans le journal qui m’a amusé.
 
 
 
En 1985, après la fermeture de la dernière grande brasserie bretonne à Nantes, l’activité manque de disparaître totalement. Mais c’est sans compter sur la ténacité de 2 hommes, Christian Blanchard et Jean-François Malgorn qui sortent la “Coreff”. La tradition renaît donc de ses cendres grâce à cette bière ambrée, fortement maltée, non filtrée et non pasteurisée.  J’ai eu l’occasion d’y goûter dans un fest-noz près de Paimpol et c’est une bière…musclée ! on peut dire que la production de la “Coreff” a remis le secteur de la bière bretonne en selle.

Ce sont maintenant des micro-brasseries qui produisent des bières de qualité, à fort caractère et avec une grande empreinte celte; Des bières distribuées quasi-exclusivement dans les cinq départements de la Bretagne historique. 
 
Pour continuer à exister, les brasseries ne manquent pas d’innover, de sortir des saveurs nouvelles comme la Mor-Bihan : artisanale de triple fermentation, unique, à base d’extraits d’eau de mer, la Bière d’hiver Chocolate Porter avec des notes de chocolat noir et de céréales grillées ou encore la Coreff IPA où les notes houblonnées dominent, tirant sur les fruits exotiques (litchi notamment).
 
L’activité brassicole a tellement le vent en poupe, qu’un festival dédié à la bière bretonne a vu le jour à Tréguier (22) : le Festival Beg Chopin ! 
 
 

Alors, vive la Bretagne et longue vie à la bière bretonne ! Et encore yecʼhed mat !

 
Texte : Agnès Quemper
Sources :
Wikipedia
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s