#ChallengeAZ : I comme… Islande

Le port de Paimpol vers 1895, pendant l’époque de la pêche à Islande

 

Islande, île aux rochers acerbes, déchiquetés, aux falaises abruptes et indomptables,
Islande, morceau du puzzle manquant, aux rochers granitiques et tourmentées des
Côtes d’Armor,
Islande, mot magique qui fait naître l’effroi et la fierté dans les yeux des marins costarmoricains,
Islande, pays légendaire aux eaux dangereuses et poissonneuses,
Islande, eldorado marin qui fit de simples matelots des héros.

Mots de mer, Alain Quemper

Comme vous le savez peut-être, la Bretagne, et plus particulièrement les Côtes d’Armor, ont entretenu de proches rapports avec l’Islande, où les marins partaient en épopée à la pêche à la morue.
Au départ, c’est à Terre-Neuve que les morutiers, notamment ceux de Saint-Brieuc gagnaient leur beurre. Mais les Anglais mirent fin à ce riche business par le Traité d’Utrecht en 1713, et la France perdit quasiment toutes ses positions sur Terre-Neuve.
En 1787, la campagne de pêche de Paimpol engage quand même une douzaine de navires dans les expéditions deTerre-Neuve, et, en 1835, bien que la pêche à Terre-Neuve soit en déclin, 1500 marins paimpolais pratiquent cette activité.

C’est 1852 que la pêche à la morue atteint son apogée, et c’est le début du succès pour la pêche en Islande. Louis Morant, un armateur, arme un brick-goélette, « l’Occasion », pour l’Islande. Échouée dès sa troisième campagne à Nordfjördur, à l’est de l’Islande, elle ouvre cependant la voie à 80 ans de pêche en Islande, apportant avec elle de nouvelles méthodes de pêche. On abandonne donc progressivement Terre-Neuve au profit de l’Islande, avec des armements plus économiques et plus modernes.

En 1863, les dates de départ s’assouplissent, permettant d’effectuer des campagnes plus longues, et la morue peut désormais être livrée par « chasseurs » (petits bateaux armés avec un équipage réduit pour rejoindre les goélettes sur les lieux de pêche à mi-campagne et embarquer la morue). En moins de 5 ans, l’effectif des navires de Paimpol-Tréguier pase de 41 à 61 unités.

En 1895, le port de Paimpol est à son apogée pour l’armement de la Grande Pêche avec 83 armements dont 80 islandais et 1200 marins.De 1895 à 1900, les résultats de la pêche décroissent, mais les armateurs de Paimpol conservent le mode de pêche en goélette, et on continue les constructions. En 1911, seules 20 goélettes font route vers l’Islande. Cela va signer le déclin de la pêche en Islande, encore plus accélérée par l’arrivée de la Première Guerre Mondiale, car un grand nombre de pêcheurs seront mobilisés et nombre de goélettes vont subir des attaques de sous-marins allemands (La Louise, L’Edelweiss, la Mascotte). De plus, la concurrence étrangère s’y met en faisant baisser le coût de la morue. En 1922, le gouvernement islandais interdit l’accès à ses eaux pour préserver ses pêcheries et son stock de poissons. Le XXème siècle signe également la fin de la pêche à Terre-Neuve. En effet, la pêche à voile est désormais archaïque et la main d’oeuvre accoure vers d’autres métiers moins pénibles. La flotte islandaise se réduit à 2 unités, qui seront aussi les dernières. L’une d’elle, la Butterfly se perd en mer, l’autre la Glycine, effectue seule, en 1935, son dernier retour après 23 campagnes, signant la fin d’un épisode important de l’histoire bretonne et paimpolaise.

 

Portrait de Pierre Loti

Pierre Loti, écrivain et officier de marine française, est l’auteur d’un roman de référence, Pêcheur d’Islande. Celui-ci parle d’une jeune bretonne exilée à Paris qui, de retour dans son pays natal, à Paimpol, tombe passionnément amoureuse d’un pêcheur, qui doit repartir régulièrement pour de longues campagnes de pêche en Islande.
Il s’agit donc de ce qu’on pourrait appeler un amour impossible.
Le roman a été récompensé par le prix Vitet, puis s’est vu être adapté en quatre films et un téléfilm.

Voici le lien du livre en entier que j’ai eu la chance de trouver en ligne : https://beq.ebooksgratuits.com/vents/Loti-Islande.pdf


Sources :

https://loti2010.wordpress.com/2010/05/17/histoire-de-la-grande-peche-dans-la-region-de-paimpol/


http://memoire-dislande.over-blog.com/pages/Histoires_de_bateaux-8880765.html


https://fr.wikipedia.org/wiki/Terre-neuvas


https://fr.wikipedia.org/wiki/P%C3%AAcheur_d%27Islande

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s