#ChallengeAZ : B comme… Bretons à Paris

Pour cette deuxième lettre de l’alphabet, nous avons décidé de parler des Bretons à Paris, un sujet riche. Etant moi-même une bretonne habitant en région parisienne, j’avais très envie d’explorer ce passé avec vous. Vous êtes prêts pour un petit voyage dans le temps?
Sachez que cette immigration aurait commencé depuis bien longtemps, puisqu’on aurait trouvé des traces de cette présence dès le Moyen-Âge, puis dans les périodes qui ont suivi. L’immigration bretonne est la plus importante devant celle des auvergnats, mais également la plus ancienne. Les Bretons se sont également installés dans d’autres villes importantes telles que Le Havre, La Rochelle, Cherbourg,…

Photo : Robert Doisneau

Mais le déclencheur de cette migration massive fut sans conteste la création du chemin de fer reliant Brest à Paris en 1865, puis Quimper et Nantes; si bien qu’en 1883, on retrouve déjà près de 12 000 bretons à Paris.

Mais pourquoi ces bretons ont-ils fuit leur si belle région? Eh bien, pour trouver du travail pardi ! En effet, quel meilleur endroit que la capitale pour gagner son beurre (salé)? En effet, la crise de 1850 poussa les provinciaux à partir pour Paris.
Mais le sort de ces paysans, maîtrisant mal le français, était souvent difficile et fastidieux. Sans formation professionnelle, ils étaient bien souvent mal nourris, mal logés, et proposés aux tâches les plus ingrates et bon marchés, comme à l’usine par exemple. Ils sont d’ailleurs beaucoup à avoir participé à la construction du métropolitain. Ils étaient installés principalement dans le quartier de Montparnasse, dans le XVIème arrondissement de Paris, mais aussi près de l’usine à gaz de Vaugirard, dans le XVIIème. Les femmes, elles, avaient le rôle de bonnes à tout faire, relativement mal payées aussi. D’ailleurs, Bécassine, personnage célèbre crée en 1905 et représentée comme naïve et légèrement arriérée, est une caricature de ces courageuses exilées et montre bien l’image peu valorisante que l’on avait de ces nouveaux immigrés…

Bécassine

On voit encore l’impact de cette immigration à Montparnasse, où crêperies et boutiques bretonnes jonchent certaines rues. En effet, une dizaine de crêperies se sont établies rue du Montparnasse !


Solidarité !

Pour pallier à l’isolement et à la solitude, l’Abbé Cadic et le médecin Le Fur fondèrent la paroisse bretonne, qui faisait notamment office de foyer d’accueil et venaient en aide aux bretons de paris. Puis, au XXème siècle furent crées les amicales. Les associations bretonnes se regroupèrent au sein de la Fédération des Bretons de Paris qui compta jusqu’à 90 amicales et cercles de danse.
En 1923 fut fondé le journal « La Bretagne à Paris », qui perdura jusqu’en 1988.
Dans les années 1960, il était estimé qu’il y avait plus de 200.000 bretons à Paris.

Photo : Robert Doisneau

Aujourd’hui, les temps ont changé, et les bretons se rendent aujourd’hui facilement dans leur région. Le besoin de nouvelles n’est plus aussi présent, et cela a eu raison de l’arrêt du journal la « Bretagne à Paris ». L’évolution de la vie et le progrès ont changé les habitudes et les façons de vivre, et les bretons ont moins besoin des Amicales régionalistes.
Cependant, l’identité et la culture bretonne est forte et reste profondément ancrée en chacun, et on retrouve encore aujourd’hui une forte communauté bretonne à Paris. En effet, on estime qu’aujourd’hui, plus d’un million de personnes dans la région parisienne sont nées en Bretagne ou ont un antécédent breton.

On peut noter la Mission bretonne, « Ti ar Vretoned », association à Paris, qui permet de faire vivre notre magnifique culture en proposant des cours de chant, musique et danse bretonne, et en proposant des événements culturels comme des concerts.


Sources :

http://bretonsdeparis.gwalarn.org/baparis.html

http://www.tourisme93.com/les-bretons-de-paris-et-de-saint-denis.html

http://www.missionbretonne.bzh/fr/activites/memoire/les-bretons-paris/

Image Bécassine : Wikipédia
This file is licensed under the Creative Commons Attribution-Share Alike 3.0 Unported license.
https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Boesto%C3%B9_gant_an_dudenn_Becassine.jpg

2 réflexions au sujet de « #ChallengeAZ : B comme… Bretons à Paris »

  1. c'est avant la guerre de 14 que ma grand mère est arrivée avec sa maman(veuve en 1900)et sa p'tite sœur à Paris en laissant leur Bretagne loin derrière.Ma grand mère n'y est jamais retournée,mais tous les ans dans notre ville de banlieue je me souviens lorsque j'étais petite,il y avait un pardon et une messe célébrée en breton et bien sur Mémère achetait toutes les semaines « la Bretagne à Paris » et sur la dernière il y avait un texte encadré en français mais aussi en breton….un peu de mon enfance qui remonte à la surface…merci ! Bribri

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s